Comment choisir un bon conseiller en gestion de patrimoine ?

Face aux nombreuses lois de défiscalisation et à l’imprévisibilité graduelle des marchés financiers, il est parfois difficile de s’y retrouver. Ainsi, il devient nécessaire de faire appel à un expert pour pouvoir bien gérer son patrimoine. Mais comment choisir son conseiller en gestion de patrimoine ? Voici quelques éléments essentiels que vous devez tenir en compte pour trouver un bon conseiller.

Toujours vérifier que le conseiller en gestion de patrimoine est bien inscrit dans un groupe professionnel

Pour être sûr que le conseiller en gestion de patrimoine que vous allez engager est un vrai professionnel, il faut vérifier qu’il est bien agréé et qu’il possède les statuts nécessaires pour exercer son activité. Si par exemple il s’agit d’une activité de conseil, il devrait avoir un statut de Conseil en Instruments Financiers ou Compétence Juridique Appropriée. Si en revanche il s’agit d’un travail d’intermédiation, il devrait être membre de l’ORIAS et détenir une attestation immobilière. Et finalement, il faut savoir qu’un conseiller en gestion de patrimoine professionnel devrait toujours faire partie d’une association agréée par l’AMF comme le CNCIF, l’Anacofi ou la Compagnie des CGPI.

Assurez-vous de l’indépendance du conseiller en gestion de patrimoine que vous allez engager

En tant que médiateur, le conseiller en gestion de patrimoine est censé vous trouver le produit qui coïncide le plus à vos besoins. Ainsi, il faut toujours vérifier qu’il est bien indépendant vis-à-vis des organismes financiers avec lesquels il collabore. Il doit aussi être polyvalent et multicarte, car la qualité de sa prestation dépendra surtout de la diversité des investissements qu’il peut vous présenter, par exemple les actions, les obligations, l’immobilier, l’ETF ou autres.

Discernez bien ses compétences

Lors de l’entretien préliminaire avec le conseiller en gestion de patrimoine que vous envisagez d’engager, il doit vous soumettre un questionnaire que vous devez bien lire. En effet, ce questionnaire doit comporter des questions qui permettront de définir votre situation patrimoniale, vos besoins et vos objectifs financiers. Ainsi, évitez d’engager un conseiller qui ne prend même pas le temps de bien vous connaître et donc qui ne pose pas les bonnes questions.

About The Author

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *