Zoom sur la loi Pinel outre mer

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui a le vent en poupe puisqu’elle a été reconduite cette année pour quatre ans de plus. La loi Pinel outre mer fonctionne tout comme la loi Pinel classique, mais avec un avantage fiscal plus important. Elle s’applique à différents départements d’outre-mer comme la Guadeloupe, la Réunion, la Guyane, la Martinique, la Nouvelle Calédonie, Wallis-et-Futuna et la Polynésie française.

Comment fonctionne la loi Pinel outre mer ?

La loi Pinel outre mer est faite pour tous les contribuables payant entre 10 000 et 20 000 euros d’impôt. Elle permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 23, 29 et 32% contre une mise en location du bien immobilier pendant 6, 9 ou 12 ans. Certains avantages sont réservés à l’investissement aux DOM TOM, comme le plafond de niches fiscales à 18 000 € contre 10 000 € pour la France métropolitaine. Elle a pour but d’encourager la construction immobilière dans les départements et territoires d’outre-mer. Du fait de sa forte défiscalisation, elle s’adresse aux investisseurs qui payent beaucoup d’impôt. Quoi qu’il en soit, l’objectif ultime de la loi Pinel reste le même, celui de rééquilibrer l’offre et la demande dans les zones dites tendues. Et il faut souligner que la demande est assez importante dans les DOM TOM.

Quelles sont les conditions de la loi Pinel outre mer ?

Pour réussir son investissement, l’aide d’un pro est un atout de taille. Si vous optez pour cette option, vous pouvez investir en Pinel Outre Mer avec Mes Conseillers. Si vous désirez vous en occuper seul, voici les conditions à remplir pour être éligible à ce dispositif. Il faut investir dans un logement neuf ou en l’état futur d’achèvement. Autrement dit, il s’agit de logement respectant les dernières normes thermique RT 2012. Il faut s’engager à le mettre en location pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans contre une remise d’impôt de 23, 29 ou 32%. La location doit prendre effet au plus tard 12 mois après l’achèvement de la construction. La réduction est répartie de manière linéaire sur toute la durée de la mise en location. Par ailleurs, quelques contraintes s’imposent. L’investissement est soumis à un plafond de 5 500€/m2 de surface habitable, pour une somme totale de 300 000 €. Des plafonds de loyers et de ressources du locataire sont également à respecter. Si après réflexion, ce type d’investissement ne vous convient pas, la page http://www.plusdefric.com/2017/09/22/quelques-placements-a-envisager/ vous montre d’autres placements pouvant vous intéresser.

About The Author

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *